donnez une espérance de vie à un enfant, 1euro donné ici = 1euro reç au Bénin

Les Lèpres vécus au quotidien

Le père Bernard anime une équipe d'une trentaine de personnes qui rayonne sur l'équivalent d'un département francais

( photo lors d'une réunion d'information animée par le père Bernard)

La construction d'un  nouveau batiment à Davougon a permis au père Bernard et à son équipe de travailler dans de meilleurs conditions .

Le SIDA, un frein au développement

L'objet de cette page n'est pas  de rappeler la problématique essentielle de l'accès aux soins mais de lier quelques-unes des répercussions du sida sur le développement économique du pays.

L'Afrique abrite  les 2/3 des porteurs du VIH/SIDA et seulement 11%   de la population mondiale.

Au Bénin, 5 à 8% de la population est infectée par la maladie.

Le VIH/sida affecte la disponibilité alimentaire. Les agriculteurs deviennent trop malades pour travailler ou  délaissent leurs activités pour soigner des membres de leur famille en phase terminale. Les enfants et les adultes qui éprouvent déjà des problèmes de malnutrition ont plus de difficulté à résister aux autres maladies.

L'éducation est l'un des meilleurs moyens d'investir dans le développement. On la qualifie également de vaccin social contre le VIH/sida. Malheureusement, les enfants doivent rester à la maison pour soigner leurs parents malades ou aller travailler pour rapporter un revenu disparu avec la maladie d'un membre de la famille .De plus les orphelins recueillis par un membre de la famille n'ont que très rarement accès à l'école.

Lire sur internet : Sida / Bénin