donnez une espérance de vie à un enfant, 1euro donné ici = 1euro reç au Bénin

Les Lèpres vécus au quotidien

Une école dans la brousse béninoise

Les enseignants sont payés irrégulièrement

Un taux d'alphabétisation faible

Le taux d'alphabétisation est seulementde 36% au Bénin . Pourquoi une telle situation ?

L'enfant au Bénin, doit, comme tout membre du groupe familial, contribuer à nourrir la famille dès son plus jeune âge.

A Davougon et Zagnanado, comme dans toutes les régions d'agriculture vivrière, on mobilise les enfants pour les tâches domestiques (corvées d'eau et de bois, préparation des repas...).

Les familles tentent aussi de pallier à leurs difficultés en « plaçant » leurs enfants en ville contre une modeste rétribution, et même parfois même sans contrepartie pour se séparer d'une bouche à nourrir.

Pour faciliter l'accès à la scolarité pour les filles, l'état béninois leur a supprimé les frais de scolarité. Mais les instituteurs préfèrent inscrire en priorité les garçons qui participent au financement de la caisse de l'école !! Aussi, si les inscriptions sont trop nombreuses, les filles peuvent ne plus avoir de place... Il est fréquent de rencontrer des classes de 40 à 50 élèves.

L'A.C.S. prend en charge la scolarisation  de 150 jeunes précédemment soignés à Davougon et qui guéris ont retrouvés leur village. L'A.C.S.  verse à ces  150 jeunes une bourse d'études comprenant le repas du midi, les fournitures scolaires et les frais de scolarité.